Les fibres naturelles


Dans notre atelier de teinture végétale nous pouvons traiter des fibres animales (laine de mérinos,  d'alpaga, de mohair,....), ainsi que des fibres végétales telles que le coton, le lin, le chanvre.

Ci-dessus voici des exemples de fibres naturelles que nous pouvons traiter dans notre  atelier de teintures végétales. De gauche à droite Laine de Mérinos, Laine d'Alpaga, fil de Lin blanchi, fil de lin naturel, fil de Coton, quelques pièces de tissu de coton, coton-lin, coton-chanvre.

Nous avons fait des essais de teinture sur des tissus et rubans de soie sur lesquels nous avons obtenus de belles couleurs naturelles.

Les plantes sources de colorants naturels


La généralité: les plantes tinctoriales


Les plantes utilisées sont prélevées dans la nature en veillant à ne pas détruire complètement le pied souche et ainsi pouvoir faire des prélèvements de branches les années suivantes.

Lors de la taille des arbres (sumac de virginie, noyer, cerisier,...) nous récupérons les branches afin de les préparer pour nos bains de teintures.

Pour préparer des colorants naturels, on utilise différentes parties d'une plante. Comme ci-dessus on va utiliser uniquement l'écorce de l'arbre. On pourra se servir des feuilles, des racines, ou comme ci-dessous les fleurs.

A chaque fois les couleurs obtenues seront différentes et pour augmenter le nombre de nuances chaque partie de plante pourront être mélangées.

Ci-dessous des branches de genêt fleuries.

 

 

 

 

 

 Voici des rameaux de genêt, ou genestrolle en ancien français, cette plante est connue depuis très longtemps par les teinturiers pour faire du jaune ou du vert quand elle est associé au pastel.

En effet on a retrouvé des traces de graines de genêt dès le milieu du IXème siècle.

Afin d'obtenir des couleurs naturelles solides pour nos fibres naturelles (laine, coton, lin,...) nous n'utilisons que des plantes donnant des couleurs "grand et bon teint" selon les principes des teinturiers du XVIIIème siècle.

Des ordonnances  de l'état auraient statué dès le XVème siècle sur la solidité des teintures. 

L'exception: La cochenille


 

 

L'exception dans la teinture naturelle:

             La Cochenille.

Ce petit insecte est un large pourvoyeur de rouge rose, violet tous plus joli les uns que les autres. 

 

A noter que c'est aussi le seul colorant alimentaire d'origine animale.

Nous utilisons la cochenille,qui a un pouvoir colorant très fort, seule ou en association avec des plantes pour obtenir des nuances de couleurs naturelles plus nombreuses.

Sur nos laines nous l'utilisons en complément de la garance, de la gaude.